You are currently viewing Rédactrice web SEO : bilan après 1 an d’activité en freelance

Rédactrice web SEO : stop ou encore après 1 an d’activité en freelance ?

En ce 1er juin 2021, je souffle ma première bougie en tant que rédactrice web SEO en freelance. Il y a tout juste 1 an, je créais mon autoentreprise. À cette époque, je ne m’imaginais pas quitter mon CDI pour me lancer en freelance à 100 %. Elle me paraît bien loin l’époque où j’enfourchais mon vélo, qu’il vente ou qu’il pleuve, pour me rendre à mon travail de vendeuse. Désormais, je m’installe chaque matin dans un fauteuil très confortable et toujours au sec. À ce qu’il paraît, le métier de rédacteur web est un job de rêve. Je n’allais quand même pas passer à côté de l’occasion de gagner 2 000 euros par mois, sans (presque) rien faire.

Autant ne pas faire perdre de temps aux personnes qui souhaitent uniquement savoir combien gagne un rédacteur web ? Désolée de vous décevoir, mais je ne gagne pas 2 000 euros par mois (en tout cas pas encore). En revanche, pour celles et ceux qui souhaitent connaître mon bilan après 1 an d’activité en tant que rédactrice web SEO, la suite de cet article devrait vous intéresser.

« Donnez-vous la permission d’être un débutant. » – Julia Cameron

Se lancer dans l’aventure auto-entrepreneuriale va souvent de pair avec la peur de mal faire. L’un des premiers conseils que je donnerai à une personne qui souhaite devenir freelance, serait de s’autoriser à être un débutant. Il m’aura fallu environ 6 mois avant d’être un peu plus indulgente avec moi-même. Si cela peut vous rassurer, comme vous en démarrant mon activité j’ai :

  • fixé des tarifs de rédaction trop bas, de peur de ne pas décrocher une commande ;
  • refusé des missions, parce que je ne me sentais pas légitime dans le métier de rédacteur web ;
  • souffert du syndrome de l’imposteur, au point d’être bloquée devant mon écran d’ordinateur ;
  • douté de mes capacités rédactionnelles, parce que je n’arrivais pas à écrire vite ;
  • travaillé tous les week-ends, parce que j’éprouvais une culpabilité à ne pas gagner assez d’argent ;
  • oublié que pour rester créatif, il faut s’accorder des temps de pause et se créer un espace de travail confortable.

Bilan de ma première année de rédactrice web freelance, en compagnie d’Audrey Clabeck

« L’art de la réussite consiste à savoir s’entourer des meilleurs. » John Fitzgerald Kennedy

S’il y a une chose que je savais déjà avant de me lancer dans mon activité en freelance, c’est qu’il faut s’entourer des bonnes personnes. J’ai eu la chance que Véronique (coach de la formation Avenir Rédaction SEO) me mette le pied à l’étrier. C’est elle qui m’a aidée à faire mes premiers pas et m’a encouragée à m’inscrire sur une plateforme de rédaction web. Quant à Florent (créateur de la formation), je ne compte pas le nombre de fois où il m’a aidée dans la création de mon site internet. Et puis, il y a eu la rencontre déterminante avec Audrey Clabeck, de la formation Rédaction Web Level Up. Véronique s’amuse à dire que grâce à elle j’ai appris à aller au galop.

J’ai souvent entendu dire qu’il est indispensable d’avoir un business friend en étant freelance. Une chose est sûre : même en étant solitaire, il ne faut pas rester isolé. À défaut d’avoir une meilleure amie business, j’ai la chance d’être entourée de rédactrices et de femmes entrepreneures bienveillantes, qui m’aident à me sentir moins seule dans mon métier (j’ai notamment intégré le réseau Femmes de Bretagne).

« On ne va jamais aussi loin que lorsque l’on ne sait pas où l’on va. » – Christophe Colomb

Durant cette première année en tant que rédactrice web SEO, j’ai souvent eu l’impression d’être une navigatrice solitaire, jonglant entre :

  • la technique SEO et le hasard des algorithmes ;
  • le savoir et l’inconnu ;
  • les acquis et les lacunes.

Le référencement naturel n’est ni une technique figée dans le temps, ni une science exacte. Même les meilleurs experts en SEO vous le diront : on ne sait jamais quels résultats on va obtenir, ni combien de temps cela va prendre. De plus, étant une rédactrice web généraliste, lorsqu’un client fait appel à mes services en rédaction web, je ne sais jamais sur quelle thématique je vais rédiger. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’aime autant mon métier de rédactrice web SEO. J’ai enfin trouvé un job qui ressemble à ma personnalité : un mélange de rigueur, d’audace et de créativité. Étant avide de connaissances, j’ai également la chance d’exercer une activité qui nécessite de se former continuellement.

« La vie, ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre à danser sous la pluie » – Sénèque

Comme la plupart des freelances qui débutent, ma première année d’activité indépendante a été faite de hauts et de bas. J’ai dû apprendre à gérer les montagnes russes émotionnelles, qui bizarrement suivaient la courbe de mon chiffre d’affaires. L’euphorie, le doute, l’excitation, la fatigue émotionnelle sont autant de sentiments qui se sont succédé depuis juin 2020. Au moment où j’écris cet article, ma principale difficulté est de trouver des clients réguliers, pour éviter cet effet yoyo. Avoir une activité régulière apporte une certaine forme de confort. Elle permet de mieux gérer sa charge de travail, de ne pas perdre le rythme et d’avoir une meilleure visibilité à long terme.

Pour autant, ces périodes de calme n’auront pas été synonymes de vacances. J’en ai profité pour :

  • avancer sur mes formations en cours ;
  • prospecter pour attirer de nouveaux clients ;
  • rédiger des articles pour mon blog professionnel ;
  • améliorer le référencement naturel de mon site internet ;
  • développer mon réseau via LinkedIn ;
  • reprendre contact avec mes anciens clients ;
  • répondre à une lettre de consultation, pour un audit de site et un accompagnement SEO.

« Choisir, c’est être libre. » – Claudy Mailly

Pourquoi ai-je décidé de devenir freelance ? La réponse n’est pas “pour travailler moins”, mais plutôt “pour bénéficier d’une plus grande liberté“. Depuis que je suis indépendante, je réalise plus d’heures que lorsque j’étais salariée et je n’ai pris que 3 jours de congés. Être freelance exige une certaine discipline. Personnellement, j’ai fait le choix de commencer mes journées à 9h et de les terminer vers 18h30. En revanche, mon gain en indépendance se traduit par :

  • la liberté de choisir mes clients : j’ai arrêté deux collaborations qui devenaient néfastes pour ma santé ;
  • la liberté de refuser une mission : soit parce que le tarif est trop bas, la thématique trop complexe ou parce que le feeling avec l’interlocuteur ne passe pas ;
  • la liberté d’organiser mes journées : désormais je peux me libérer plus tôt pour m’entraîner avec mon club, je peux m’accorder une pause si je me sens fatiguée et je suis disponible les samedis pour ma famille et mes amis ;
  • la liberté de travailler de n’importe où : il me suffit d’avoir mon PC portable et une connexion internet.

« Le succès n’est pas la clé du bonheur, mais le bonheur est la clé du succès. » – Albert Schweitzer

Ce que je retiens avant tout de cette première année d’activité en freelance, c’est le bonheur qu’elle m’a apporté. Exercer un métier qui, chaque matin, donne envie de se lever est une réelle chance. L’enthousiasme est communicatif et il se ressent dans votre travail. Ce bonheur au quotidien je ne l’ai pas cultivé seule. Il a été possible grâce :

  • aux clients fantastiques avec qui j’ai eu l’occasion de travailler ;
  • aux belles rencontres virtuelles ou réelles ;
  • aux personnes qui me recommandent régulièrement (c’est grâce à elles que j’ai trouvé quasiment 100 % de mes clients) ;
  • à ma famille et à mes amies qui me soutiennent et m’encouragent.

Se fixer des objectifs financiers fait partie de la réussite d’un entrepreneur. Mais, savez-vous ce qui me procure le plus de joie en dressant le bilan de ma première année ? C’est d’avoir 100 % de clients satisfaits.

Combien gagne un rédacteur web SEO après 1 an d’activité en freelance ?

Combien gagne un rédacteur web freelance ? Cette question brûle sur toutes les lèvres des personnes qui souhaitent se lancer. Malheureusement, je ne peux pas vous apporter des certitudes sur les revenus des rédacteurs web. Je peux simplement vous partager mon bilan financier :

  • de juin à décembre 2020, j’ai réalisé 3 934 euros de chiffre d’affaires (j’ai démarré mon activité 100 % freelance le 01/10/2020) ;
  • de janvier à mai 2021, j’ai réalisé 7 090 euros de chiffre d’affaires (avec une fourchette de CA allant de 942 euros à 2 620 euros) ;
  • le CA prévisionnel pour le mois de juin devrait être autour de 650 euros (l’une des raisons est que je m’accorde enfin une semaine de vacances).

Je précise bien qu’il s’agit de chiffres d’affaires et non de mes revenus nets. À cela, je dois déduire :

  • mes cotisations URSSAF ;
  • l’hébergement de mon site internet ;
  • les abonnements pour mes outils SEO et Canva ;
  • mes formations (une partie a été financée par mon CPF) ;
  • les impôts et les frais pour mon compte bancaire pro ;
  • etc.

Ce que j’ai appris en 1 an d’activité freelance et les points à améliorer

Devenir entrepreneur fait grandir. Je mesure toujours 1,70 mètres, mais j’ai gagné en maturité. Est-ce que je regrette d’avoir quitté mon CDI, pour devenir rédactrice web en freelance ? La réponse est non.

Les points positifs après 1 an d’activité en freelance

Lors des premiers mois de mon activité, je me souviens m’être infligé une pression monstre. Si j’ai encore des progrès à faire, heureusement pour moi j’ai appris à lâcher du lest. Le meilleur conseil que je puisse me donner à moi-même est : ” Il faut accepter de ne pas être parfait, pour avancer et progresser “. Cette première année m’aura néanmoins permis de :

  • monter en compétences SEO grâce aux formations que j’ai suivies ;
  • fournir un travail à la hauteur des attentes de mes clients ;
  • gagner en confiance (les recommandations m’ont permis de me sentir plus légitime dans mon métier) ;
  • me montrer plus audacieuse (il y a 1 an je n’aurais jamais osé répondre à une lettre de consultation) ;
  • rédiger plus rapidement : malgré les progrès réalisés, je me trouve encore trop lente.

Les points à améliorer pour être une rédactrice web SEO plus sereine

Afin de gagner en sérénité et en qualité de vie dans les mois à venir, je me suis fixé quelques objectifs :

  • gagner en efficacité et en concentration, en m’accordant davantage de pauses ;
  • améliorer ma prospection commerciale ;
  • trouver un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle ;
  • être moins perfectionniste (ce n’est pas gagné).

Pour m’aider à atteindre une partie de ces objectifs, je vais pouvoir compter sur l’arrivée de ma future assistante. En effet, à partir de début juillet un chiot Golden Retriever partagera ma vie. Grâce à Sally, je vais rédiger des textes au poil. Surtout, sa présence va m’obliger à m’accorder des pauses pour prendre l’air. Qui sait ? Peut-être même qu’elle aura du flair pour trouver de nouveaux clients.


Est-ce que je pense pouvoir vivre de mon activité freelance ? À ce jour, je n’ai aucune certitude. Le chemin est encore long et semé d’embûches, mais je reste confiante. Il n’y a pas longtemps, la fondatrice d’une plateforme de rédaction web m’a dit : ” Sandrine tu es une rédactrice de qualité. Les premières années ne sont pas faciles, mais quand la qualité est là avec le temps tu construiras une belle clientèle “. L’avenir me dira si cette personne avait raison. Je vous donne rendez-vous dans un an, pour le bilan de ma deuxième année.

“Si vous passez outre ce sentiment de peur, ce sentiment de prise de risque, des choses vraiment surprenantes peuvent arriver.”

Marissa Mayer

Vous souhaitez faire appel à mes services en rédaction web SEO ou simplement m’envoyer un message ? Je serai ravie d’y répondre.

close

Petite devinette...

Qu'est-ce qui est mensuelle, rédigée avec passion et contient des infos pertinentes et des contenus exclusifs sur le SEO et le webmarketing ? C'est la newsletter d'Alicia au pays du web bien sûr !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Un e-mail vous sera envoyé pour confirmer votre inscription.