You are currently viewing Analyse de site web : la checklist en 20 points de contrôle

Analyse de site web : pourquoi et comment réaliser un diagnostic de son site internet ?

Pour faire simple et ne pas vous perdre dès les premiers mots, l’analyse de site web est l’équivalent du contrôle technique d’une voiture. Que vous soyez propriétaire d’une Clio ou bien d’une Porsche, vous devez réaliser un diagnostic auto. Pour un site internet, c’est pareil. Que vous possédiez un petit site vitrine ou bien un gros site marchand, il est crucial de réaliser un diagnostic de votre site web. Pourquoi ? Tout simplement, parce qu’il va vous permettre d’améliorer votre référencement naturel et votre taux de conversion. Vous avez investi du temps et de l’argent pour passer le cap de la digitalisation. Dans cet article, je vous donne les clés pour rentabiliser votre investissement. Découvrez la checklist en 20 points pour analyser votre site web, ainsi que des outils gratuits pour vous y aider.

Qu’est-ce qu’une analyse de site web ?

Une analyse de site web comprend un ensemble d’outils et de techniques, visant à évaluer les performances d’un site internet. Cet état des lieux permet de lister les blocages, qui freinent le bon positionnement et le taux de conversion d’un site web. Une fois la phase de diagnostic terminée, il est indispensable d’élaborer un plan d’actions et d’en assurer le suivi. L’audit de site est une étape clé, qui s’intègre parfaitement dans un projet de refonte ou d’amélioration continue d’un site internet. Sachez qu’il existe principalement quatre types d’analyse de site web :

  • l’audit technique SEO : il permet d’évaluer la performance technique d’un site et d’identifier les points bloquants ;
  • l’audit de contenu : il a pour objectif d’analyser la qualité et la pertinence du contenu éditorial ;
  • l’audit concurrentiel : il a pour but de comparer vos forces et vos faiblesses avec celles de vos principaux concurrents ;
  • l’audit ergonomique UX : il vise à vérifier la qualité ergonomique d’un site, afin d’améliorer l’expérience utilisateur.

Pourquoi est-ce important de réaliser une analyse de son site web ?

Quelle que soit la taille de votre entreprise, l’analyse de site web est une étape indispensable pour réussir votre transformation digitale. L’audit de site ne se limite pas à un simple examen de vos forces et de vos faiblesses. Il va également permettre de :

  • faciliter le travail du robot d’exploration de Google, afin de favoriser l’indexation de vos contenus ;
  • contrôler le respect des bonnes pratiques SEO, afin d’améliorer le référencement naturel de votre site web ;
  • garder une longueur d’avance sur vos concurrents, en analysant et en comparant votre positionnement SEO ;
  • évaluer la pertinence de vos mots-clés, afin de répondre à l’intention de recherche de votre clientèle cible ;
  • identifier les points de friction sur votre site, qui freinent les visiteurs dans leur parcours d’achat.

Une analyse de site pertinente et méthodique va remettre votre site internet dans le droit chemin. Gardez à l’esprit qu’un site web performant séduira Google et convertira vos visiteurs en clients.

Checklist des 20 points de contrôle d’une analyse de site web

Pour analyser un site web, il faut un minimum d’expertise et surtout faire preuve de méthodologie. Je collabore régulièrement avec des TPE, qui n’ont pas un budget extensible. Aussi, je leur propose une analyse personnalisée en fonction des objectifs définis. Néanmoins, je vous partage une liste non exhaustive des principaux points de contrôle pour évaluer la santé de votre site internet.

1. Sécurisation du site à l’aide du protocole HTTPS

Avez-vous installé et activé un certificat SSL, afin de passer votre site internet en HTTPS ? Sachez qu’un site web sécurisé rassure Google et l’internaute. D’ailleurs, le protocole sécurisé HTTPS est l’un des critères de l’algorithme de Google. Pour vérifier la sécurité de la connexion d’un site, il suffit de contrôler si la barre d’adresse du navigateur affiche un cadenas à gauche. Dans le cas contraire, contactez votre hébergeur web afin de recevoir votre certificat SSL gratuitement.

2. Test d’optimisation mobile

Votre site web est-il mobile-friendly ? En 2021, 68 % des Français ont consulté des sites internet depuis leur mobile. Autant dire qu’il est indispensable, que les pages de votre site s’affichent correctement sur l’écran d’un téléphone. La majorité des thèmes WordPress permettent de rendre son site responsive. En revanche, cela ne se fait pas automatiquement. Charge à vous de redimensionner les images, de modifier la taille de la police et des boutons CTA, etc. Un site mobile-friendly offre une meilleure expérience utilisateur, grâce à :

  • une navigation fluide et conviviale ;
  • une meilleure visibilité des contenus ;
  • une facilité de clic sur les CTA et les liens hypertextes.

Sachez que vous pouvez réaliser un test d’optimisation mobile, grâce à l’outil en ligne proposé par la Search Console.

3. Vérification du fichier sitemap.xml

Qu’est-ce qu’un sitemap ? Le fichier sitemap.xml est un plan de votre site, qui va permettre à Google de trouver le chemin vers les pages qui doivent être indexées. Créer et soumettre un sitemap présente plusieurs avantages, tels que :

  • faciliter le travail du robot d’exploration de Google ;
  • accélérer l’indexation de vos pages sur Google ;
  • optimiser votre budget crawl, en demandant à Google d’explorer que les pages les plus importantes.

Sachez qu’il est possible de créer un sitemap sur WordPress facilement, grâce à l’installation d’un plugin (exemples : Yoast Seo ou Rank Math). Pour savoir si votre sitemap a bien été créé, il vous suffit de saisir urldusite/sitemap_index.xml. Suite à la création d’un site internet, il est possible de déclarer son sitemap à Google via la Search Console. De cette manière, vous pouvez accélérer l’indexation de plusieurs pages en soumettant des URL en masse.

Sitemap du site aliciaaupaysduweb.com

4. Test du fichier robots.txt

Le fichier robots.txt se trouve à la racine d’un site web. Il sert à bloquer l’accès à certaines pages, au robot d’exploration de Google (notamment celles qui n’ont aucun intérêt pour votre référencement). Chaque URL qui présente la directive « disallow » ne peut être explorée. À défaut, Google est autorisé à crawler toutes les URL de votre site (même la partie admin). Pour consulter le fichier robots.txt de votre site, il suffit de saisir urldusite/robots.txt. Là encore, il est possible de créer et modifier le fichier robot.txt grâce au plugin Yoast Seo.

Fichier robots.txt du site aliciaaupaysduweb.com

5. Correction des erreurs d’indexation

Les problèmes d’indexation Google sont courants. Voilà pourquoi, il est important d’analyser le rapport de couverture de la Search Console au moins une fois par mois. Celui-ci permet d’identifier les URL exclues, qui ne sont pas indexées. Les raisons peuvent être variées :

  • contenu de mauvaise qualité et/ou trop court ;
  • page d’erreur 404 ;
  • budget de crawl ;
  • contenu dupliqué ;
  • bug de Google.

Les pages d’erreur 404 pourront facilement être réparées, en mettant en place une redirection. Quant aux url explorées non indexées et détectées non indexées (ces dernières sont de plus en plus fréquentes), elles méritent qu’on s’y attarde pour tenter de comprendre pourquoi ?

Page de couverture Search Console

6. Test des balises des données structurées

Les données structurées sont des informations que l’on va renseigner, afin de permettre aux robots de Google de mieux comprendre le contenu d’une page web. Pour faire simple, ces données vont permettre de décrire les entités présentes dans une page (exemples : nom de l’auteur, date, lieu, temps de cuisson, notation et avis de clients, etc.). Pour intégrer des données structurées dans une page web, il est conseillé d’utiliser le format JSON (il est le plus utilisé). Pour ce faire, vous pouvez avoir recours à un outil d’aide au balisage de données structurées. Celui-ci permet de générer le code au format JSON, afin de le copier-coller dans le corps de la page web concernée (celui-ci ne sera visible que par les robots de Google). Vous pouvez également réaliser un test des balises des données structurées, à l’aide de l’outil Schema.org.

Exemple de données structurées pour une recette de cuisine

7. Vérification du poids des images

Les images contribuent non seulement à l’esthétique, mais aussi au référencement naturel d’un site web. Toutefois, faites attention à ce que vos visuels ne ralentissent pas votre site internet. Prenez l’habitude d’optimiser vos images pour le web, en réduisant leur taille et leur poids (à l’aide de l’outil iLoveIMG, par exemple). Mais alors, quelle est la bonne taille d’une image pour le web ? Pour une image de taille moyenne, on considère qu’elle ne doit pas dépasser les 500 ou 600 pixels. Une image de grande taille, quant à elle, ne doit pas excéder les 1 000 pixels. Pour détecter les images trop lourdes sur un site, j’utilise l’outil Xenu afin de réaliser une extraction des données (vous pouvez tout aussi bien utiliser le logiciel Screaming Frog).

8. Contrôle de la vitesse de chargement des pages

Sur un mobile, plus de 30 % des internautes quittent un site web si le temps de chargement dépasse les trois secondes. Autant dire que, la vitesse de chargement est un élément important pour améliorer l’expérience utilisateur. Les éléments qui peuvent ralentir le chargement d’une page web peuvent être différents. Il peut s’agir :

  • du poids des images et des vidéos : pensez à héberger vos vidéos sur une plateforme (exemple : Youtube), plutôt que sur votre site web ;
  • la génération de code HTML et de CSS : certains plugins WordPress génèrent des fichiers HTML qui peuvent ralentir votre site ;
  • la capacité de stockage de l’hébergement : celle-ci peut être sous-dimensionnée par rapport à vos besoins.

Sachez que vous pouvez analyser la vitesse de chargement de vos pages (sur mobile et sur PC), grâce à l’outil PageSpeed Insights.

9. Détection des liens cassés

Un lien cassé est un lien hypertexte (interne ou externe) qui redirige vers une page qui n’existe plus (autrement dit une page d’erreur 404). Les liens brisés ont des conséquences négatives pour l’expérience utilisateur. Ils sont également néfastes pour votre référencement naturel. L’outil Broken Link Check permet d’identifier les liens brisés, afin de les réparer en mettant en place une redirection 301.

10. Analyse des balises title

La balise title est l’une des plus importantes pour votre référencement naturel. Analyser les balises title permet de contrôler si :

  • elles sont renseignées ;
  • elles contiennent le mot-clé principal ;
  • elles sont uniques ;
  • elles ne sont ni trop longues, ni trop courtes ;
  • elles ne sont pas en doublon.

Pour ce faire, j’utilise le logiciel gratuit Xenu qui permet d’extraire les balises title d’un site (je m’en sert également pour analyser les balises meta description et H1).

11. Vérification des balises meta descriptions

La balise meta description n’a pas d’incidence sur votre référencement naturel. En revanche, elle peut permettre d’augmenter votre taux de clics (CTR). Une bonne meta description doit être unique, concise et inciter à l’action. De plus, sa longueur doit être comprise entre 150 et 155 caractères maximum.

12. Analyse des balises Hn (H1, H2, H3,…H6)

Tout comme le meta title, les balises Hn jouent un rôle essentiel en SEO. Elles facilitent l’analyse des pages par les robots et guident l’internaute dans la lecture. Une balise Hn optimisée doit :

  • contenir le mot-clé principal et ses variantes (mots-clés secondaires) ;
  • avoir une suite logique, en respectant les niveaux de titre (H1, H2, H3, etc.)
  • décrire de manière claire le contenu de la page et le sujet traité.

Il existe de nombreux outils d’analyse de balises Hn. Personnellement, je suis fan de l’extension de navigateur gratuite SEO Minion.

13. Contrôle de chaque texte alternatif « attribut Alt »

L’attribut Alt est un texte alternatif, qui permet de décrire une image pour les robots de Google et les personnes malvoyantes. L’attribut Alt permet d’améliorer l’expérience de l’utilisateur et d’optimiser le référencement des images. Pour vérifier en un clin d’œil que vos balises Alt sont bien renseignées, vous pouvez utiliser l’extension SEO Minion (onglet « analyse SEO On-Page ») ou bien le logiciel Screaming Frog dans sa version gratuite.

14. Vérification de la profondeur des pages

La profondeur d’une page, kézako ? Il s’agit du nombre de clics nécessaire à un internaute pour atteindre une page. On considère qu’un visiteur doit pouvoir atteindre n’importe quelle page de votre site, en effectuant au maximum trois clics depuis la page d’accueil (règle des trois clics). Les pages profondes sont pénalisantes pour votre SEO, dans la mesure où elles ont moins de chance d’être trouvées par les robots. La conséquence directe est que ces pages ont un faible poids SEO et pénalise votre budget crawl. D’où l’importance de bien travailler votre maillage interne. Pour connaître le niveau de profondeur d’une page, vous pouvez utiliser le crawler gratuit Xenu.

Analyse de la profondeur des pages à l’aide de l’outil Xenu

15. Analyse du maillage interne

Après avoir évoqué le sujet de la profondeur des pages, la transition est toute trouvée pour parler du maillage interne. Celui-ci permet à la fois de faciliter la navigation et d’optimiser le référencement naturel de votre site web. Pour optimiser votre maillage interne, je vous conseille de faire un inventaire de l’ensemble des contenus de votre site (extraction à l’aide de Xenu, puis transfert des données vers un tableur). La seconde étape consiste à regrouper les contenus éditoriaux qui ont un univers sémantique commun. De cette manière, vous pourrez plus facilement visualiser votre maillage interne. Attention à bien optimiser vos ancres de liens (sans les suroptimiser). De même, privilégiez les liens vers les pages qui ont le meilleur taux de conversion (exemple : d’un article de blog vers une fiche produit).

16. Identification de la cannibalisation de mots-clés

La cannibalisation de mots-clés est un phénomène qui apparaît, lorsque plusieurs pages sont en concurrence sur le même mot-clé. Le risque est que toutes ces pages se retrouvent mal classées dans les résultats des moteurs de recherche. Pour détecter les problèmes de cannibalisation en SEO, vous pouvez utiliser deux méthodes. La première consiste à saisir la commande de recherche site: votresite.com + « mot-clé », afin d’identifier les pages de votre site qui sont indexées sur ce mot-clé. La seconde solution est de vous rendre sur le rapport de performance de la Search Console. Vous pourrez y renseigner la requête et cliquer sur l’onglet « page », pour identifier toutes les URL qui se positionnent sur ce mot-clé (et ainsi analyser leur niveau de performance).

Rapport de performance de la Search Console

17. Détection des pages zombies

Les pages zombies (aussi appelées « pages inactives ») génèrent peu ou pas de visites sur un an. Les raisons peuvent être variées : problème technique, contenu pauvre, mauvais maillage interne, etc. Pour détecter les pages zombies, il vous suffit d’utiliser Google Analytics ou la Search Console. Les pages inactives sont néfastes pour votre référencement naturel, puisqu’elles consomment du budget crawl et nuisent à votre réputation SEO. Avant de réaliser une quelconque action (suppression, fusion, optimisation, désindexation), il est important de chercher à comprendre pourquoi ces pages sont inactives ?

18. Identification des pages à fort potentiel SEO

Avant de créer du nouveau contenu, pensez à optimiser les contenus existants. Comment identifier les pages à fort potentiel SEO ? Généralement, elles sont bloquées en bas de page 1 ou sur la page 2 de la SERP. Pour suivre leur position, aidez-vous de la Search Console. Avant de les optimiser, assurez-vous que :

  • elles présentent un intérêt pour votre stratégie SEO ;
  • elles répondent à l’intention de recherche ;
  • elles vont générer davantage de trafic en étant mieux positionnées (l’outil Ranxplorer permet de simuler le gain de trafic, si l’URL gagne cinq places).

19. Détection de nouvelles opportunités de mots-clés

Êtes-vous sûr que les mots-clés sur lesquels est positionné votre site web sont ceux recherchés par votre cible ? Quelles sont les expressions-clés utilisées par vos principaux concurrents ? Le positionnement d’un site web est capital, pour assurer une bonne visibilité sur les moteurs de recherche. La réalisation d’une étude de mots-clés peut permettre de trouver des pépites, qui vont transformer le trafic de votre site en or. Pour identifier des opportunités de mots-clés, j’utilise l’outil payant Ranxplorer. Sachez qu’Ubbersuggest propose une version gratuite (mais limitée), afin de vous aider à trouver des mots-clés avec un volume de recherche moyen et un faible niveau de concurrence.

20. Vérification de l’autorité de domaine

L’autorité de domaine (DA) équivaut à un score de classement sur les moteurs de recherche. Cette note (comprise entre 1 et 100) va vous permettre de connaître le niveau de confiance accordé par Google à votre site web. Elle va également vous éclairer sur votre positionnement par rapport à vos concurrents. Un score élevé ne vous garantit pas la première position sur les moteurs de recherche. Sachez tout de même, qu’il aura une incidence sur le positionnement de votre site web. Vous souhaitez savoir si Google vous a attribué une bonne note ? Grâce à l’outil Semrush dans sa version gratuite, vous allez pouvoir vérifier votre autorité de domaine (autorithy score). Vous vous demandez comment améliorer cette note ? Dans ce cas, il va falloir songer à mettre en place une stratégie de backlinks.

En conclusion, l’analyse de site web est une étape indispensable pour donner un nouvel élan à votre activité sur Internet. Elle permet d’évaluer les performances techniques, éditoriales et ergonomiques de votre site. Dans cet article, je vous ai présenté d’une manière succincte les principaux points de contrôle. J’ai également privilégié les outils d’analyse de site web gratuits que j’utilise régulièrement. Vous l’aurez compris, l’audit de site est une opération longue et complexe, qu’il est préférable de confier à un professionnel. N’hésitez pas à me contacter, si vous souhaitez qu’on en discute. Alicia au pays du web vous fait d’ores et déjà profiter d’un pré-audit gratuit. Qu’attendez-vous pour saisir cette opportunité ?